Passons l’été au Palais de Compiègne !

Sources : Wikimedia Commons

Sources : Wikimedia Commons

Et si, tel les anciens Rois et Empereurs de France, vous preniez vos quartiers d’été au Palais de Compiègne ? C’est la saison parfaite pour découvrir ou redécouvrir ce joyau de l’Histoire de France. Suivez le guide !

Des siècles d’histoire !

Sources : Wikimedia Commons

Sources : Wikimedia Commons

Et même plus de siècles que l’on ne le pense ! Car bien avant le palais que l’on connaît aujourd’hui, il y a eu plusieurs autres palais à Compiègne. Une place forte en bois y aurait existé du temps de Clovis. Elle n’a jamais été localisée, mais de nombreux documents atteste de la présence des rois Mérovingiens à Compiègne. L’Histoire ne dit pas si c’est ici que le roi Dagobert Ier enfila sa culotte à l’envers, en revanche, il y décida la construction de la Basilique de Saint-Denis avec le Parlement. C’est en 1374 que Charles V construira le château à l’origine du palais actuel, sur un terrain acheté pour remplacer l’ancien palais, jugé peu sûr et trop vieux. De cette première mouture, il subsiste encore quelques vestiges.

Les Rois de France s’y succèdent, chacun apportant sa touche et de nouvelles constructions. François Ier notamment, améliore grandement les bâtiments. Charles IX crée un Jardin du Roi qui deviendra le futur parc. Seules les Guerres de Religion tiendront les rois à l’écart, et le Palais se délabre durant son inoccupation. Les réparations démarrent vers 1598, sous le règne d’Henri IV, mais c’est sous l’impulsion de Louis XIII, que le château est entièrement réaménagé et agrandi. Louis XV aime tellement Compiègne qu’il songe à s’y établir. Il y lance de vastes constructions qui s’étaleront entre 1751 et 1788, bien après la mort de Louis XV. Quant à Louis XVI, il n’aura pas la chance de voir ses appartements terminés.

Sous la Révolution, le Palais reste inhabité et les meubles sont vendus. C’est Napoléon Ier qui ordonne la remise en état du Palais de Compiègne en 1807, et fait construire une grande galerie de bal et aménage les jardins. Avec la Révolution de 1848, le Palais de Compiègne devient domaine national. Le Palais connaît bien d’autres aventures : occupé par les Prussiens en 1870, il est transformé en hopital en 1915, manque de brûler en 1919, est entièrement vidé pendant la Seconde Guerre Mondiale… Toujours debout, il a une longue histoire à nous raconter, et il le fait grâce à ses musées !

Trois musées pour un palais

Sources : Wikimedia Commons

Sources : Wikimedia Commons

Le Palais de Compiègne compte bel et bien trois musées. Il faut bien ça pour un endroit pareil !

Tout d’abord, le Musée des Appartements Historiques, qui vous permet de découvrir l’intimité des rois et empereurs qui ont séjourné à Compiègne. Il y a quatre appartements ou suites, divisés en plusieurs pièces : l’Appartement de l’Empereur, l’Appartement de l’Impératrice, l’Appartement du Roi de Rome et l’Appartement du Prince. Toutes les pièces, richement meublées et décorées ont leur lot d’histoires et d’anecdotes ! L’idéal étant de tout découvrir lors d’une visite guidée.

Le second musée se consacre au Second Empire. Il traite de l’art et de l’histoire sous Napoléon III, mais aussi de la vie de la cour. On peut y admirer de nombreux tableaux et ouvrages d’artisanats : mobilier, vêtements… Et aussi de nombreuses gravures et photographies d’époque dans le cabinet d’arts graphiques.

Enfin, le Musée National de la voiture et du tourisme vous permettra de découvrir une centaine de véhicules allant du 17e au début du 20e siècle. Le Palais de Compiègne étant un haut-lieu du tourisme royal, le lien était tout trouvé.

Enfin, si l’idée de vous enfermer dans les superbes suites impériales ne vous dit rien, vous pouvez tout aussi bien profiter du Parc et des Jardins pour une agréable promenade. D’ailleurs, le jardin des Roses est ouvert tout l’été !

Alors, on se retrouve au Palais ?

Un nouveau Don Quichotte à Compiègne!

Disparu à la Révolution, le Don Quichotte désarmé par les demoiselles et la duchesse, exceptionnel tableau peint par Charles-Joseph Natoire, a ressurgi sur le marché de l’art en 2009. À l’occasion de son retour, Le Palais Impérial de Compiègne vous invite à découvrir tous les secrets de cette oeuvre classée «Trésor national» !

un nouveau don quichotte a compiegne

Lire la suite

André François : le charme irrésistible de l’enfance

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous le connaissez certainement de vue.  Enfin, ses dessins, ce qui est la même chose. André François est un prince de l’illustration et du livre pour enfants. Un artiste à part entière, qui se met tout entier dans son art et ses œuvres. André François n’est officiellement plus, mais vous retrouverez  son œuvre bien vivante au génial Centre Régional de Ressources sur l’Album et l’Illustration de Margny-lès-Compiègne.

andre francois

Lire la suite