Un nouveau Don Quichotte à Compiègne!

Disparu à la Révolution, le Don Quichotte désarmé par les demoiselles et la duchesse, exceptionnel tableau peint par Charles-Joseph Natoire, a ressurgi sur le marché de l’art en 2009. À l’occasion de son retour, Le Palais Impérial de Compiègne vous invite à découvrir tous les secrets de cette oeuvre classée «Trésor national» !

un nouveau don quichotte a compiegne

Un nouveau Don Quichotte, le modèle littéraire

un nouveau don quichotte a compiegneCervantès a cinquante-sept ans lorsque paraît en 1605 la première partie du Don Quichotte de la Manche. La seconde partie, publiée en 1613, précède de trois ans la mort de l’auteur, dont le nom commence alors à se répandre. L’oeuvre en effet connaît un succès immédiat, qui ne s’est pas démenti jusqu’à nos jours. Dès le XVIIe siècle, elle est lue en France. Entre 1730 et 1780, le roman donne lieu à plus de vingt rééditions ; il inspire les auteurs de théâtre, les graveurs et bien sûr les peintres. Parmi eux, Charles-Antoine Coypel et Charles-Joseph Natoire.

Un nouveau Don Quichotte, un peintre inspiré !

un nouveau don quichotte a compiegneDe son vivant, Natoire était mis à l’égal de François Boucher. Directeur de l’Académie de France à Rome de 1751 à 1775, il jouit d’une grande autorité dans le monde artistique. Comme son maître François Lemoyne, il est le peintre de la grâce, de la volupté et de la joie de vivre. Sa touche chaude et sensuelle est sans doute trop gracieuse pour la peinture d’histoire, trop frivole pour la peinture religieuse. Il reste avant tout comme l’auteur de l’admirable suite de l’Histoire de Psyché pour le salon de la Princesse de l’hôtel de Soubise à Paris, ainsi que des cartons de l’Histoire de Don Quichotte pour la Manufacture de Beauvais, conservés pour la plupart… au château de Compiègne.

Un nouveau Don Quichotte, Natoire bien formé !

un nouveau don quichotte a compiegneIssu d’une bonne famille catholique originaire de Lorraine, Charles-Joseph Natoire est né à Nîmes en 1700, fils de Florent Natoire, sculpteur, et de sa femme Catherine Mauric. Son père, après lui avoir donné ses premières leçons de dessin, l’envoie à Paris en 1717 pour compléter sa formation dans l’atelierLouis Galloche (1670-1761), peintre du Roi et professeur à l’Académie royale de peinture et de sculpture, puis auprès de François Lemoyne, dont l’enseignement le marquera fortement.

Un nouveau Don Quichotte, le revoilà !

don quichotte desarme par les demoisellesPerdue depuis le tout début du XIXe siècle, une grande toile de Charles-Joseph Natoire (1700-1777), faisant partie de la célèbre série de l’Histoire de Don Quichotte, est réapparue sur le marché de l’art en 2009. Seulement connu par la tapisserie jusque-là, ce monumental carton de tapisserie a été classé «Trésor national », en raison de son importance historique et de sa qualité picturale. Il entre dans les collections de Compiègne grâce à un généreux donateur pour rejoindre, quelque deux cents ans après, les toiles du même ensemble réunies depuis 1859 dans la galerie Natoire.

Un nouveau Don Quichotte, une restauration à apprécier !

un nouveau don quichotte a compiegneCette présentation permet, après plusieurs mois de restauration qui ont rendu à l’oeuvre son brio et la fraîcheur de ses coloris, de découvrir cette acquisition majeure. Elle permet aussi de la confronter pour la première fois à la tapisserie, et de revoir le décor de la galerie Natoire aménagée sous le Second Empire. Comment visiter ? En visite libre ou en visite conférence sur réservation. Les visites en groupes sont aussi sur réservation, les 18 et 25 novembre 2013 !

Palais Impérial de Compiègne
Place du Général de Gaulle
60200 Compiègne
Tél. : 03 44 38 47 00

http://www.musee-chateau-compiegne.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>